Ernst Barlach PDF

Il concetto di degenerazione dell’arte non è una prerogativa nazista. Già Friedrich Schlegel lo utilizzava per etichettare l’involuzione poetica che a suo modo di vedere avrebbe avuto luogo nella tarda antichità. L’ernst Barlach PDF tipicamente nazista del concetto si definisce per l’esplicita intenzione di collegare una presunta degenerazione a caratteristiche intrinseche delle razze umane meno sviluppate di quella ariana.


Författare: Isabell Marijana simic.

Der Ausdruck "zweifache Künstlerschaft" wurde seit der Renaissance immer seltener verwendet, findet jedoch in Ernst Barlach, der als bildender Künstler und Schriftsteller gleichsam bedeutende Werke schuf, einen Repräsentanten der Moderne. Sowie seine Plastik in gewisser Weise abstrakt, stilisiert und unmimetisch dargestellt wird, schafft er es, diese Charakteristika auch im Drama zu absorbieren, durch abstrakte Handlungsstränge und Realitätsentfremdung, beides mit pathetischem Nachgeschmack. Durch ständiges Wiederholen von Motiven und sehr geringe stilistische Abschweifungen während seiner ganzen Schaffenszeit, entwickelt Barlach Werke mit immensem Wiedererkennungswert, was ihn zu einem einzigartigen Vertreter des Expressionismus in Deutschland macht. Die Symbiose zwischen seinen Dramen und der Plastik ist unverkennbar, da sie sich gegenseitig ergänzen und als Ganzes eine inhaltlich harmonierende Einheit bilden.

Nel 1892 viene pubblicato Entartung, opera del critico ebreo Max Nordau, il cui intento risiedeva nel ricondurre la degenerazione dell’arte alla degenerazione dell’artista. Le sue tesi sono state riutilizzate dai nazisti e citate pressoché testualmente dallo stesso Hitler. Nel 1937 le autorità naziste epurarono i musei dall’arte considerata „degenerata“. Tra le opere confiscate ne individuarono 650 che esposero in una speciale mostra itinerante di „arte degenerata“. L’Espressionismo era la corrente artistica più presente tra le opere condannate. Le teorie di Lombroso al giorno d’oggi sono totalmente abbandonate e senza di esse la teoria di Nordau crolla.

Nordau affascinasse gli ideologi razziali nazisti. Cynthia Saltzman, Ritratto del Dottor Gachet. Storia e avventure del capolavoro di Van Gogh, Torino, Einaudi, 2009. URL consultato il 3 giugno 2018. The Faustian Bargain: the Art World in Nazi Germany.

Passaro, Artisti in fuga da Hitler. A cura delle Freie Universitat di Berlino. Questa pagina è stata modificata per l’ultima volta il 26 dic 2018 alle 12:00. Vedi le condizioni d’uso per i dettagli. La théorie était la suivante : l’art héroïque a symbolisé l’art racial pur, la libération de la déformation et de la corruption, alors que les modèles modernes déviaient de la norme prescrite de la beauté classique. Les artistes de races pures ont produit l’art racial pur, et les artistes modernes d’une contrainte raciale inférieure ont produit les travaux qui étaient dégénérés. Dans l’adaptation nazie, elle a été employée pour défendre les vues d’une théorie culturelle de déclin et de racisme.

Cette expression a été reprise en 2007 par le cardinal allemand Joachim Meisner à propos de l’art se coupant de la religion. De juin à novembre 1937, les nazis organisent à Munich une grande exposition d‘ art dégénéré , qu’ils présentent comme la production d’artistes bolcheviks et juifs. 20 000 œuvres saisies dans les musées allemands. Nolde ou Kirchner, et étrangers, tels que Kokoschka, Picasso ou Chagall, y figurent. Aujourd’hui, l’exposition nous apparaît comme une impitoyable mise au pilori de créateurs livrés en pâture à l’opinion publique. L’enjeu de l’opération consistait à faire passer des artistes persécutés et bâillonnés pour des terroristes.

Il s’agissait de faire croire que la condamnation de ces inventeurs rendait, in fine, justice aux Allemands. Parmi les œuvres considérées comme dégénérées, 5 000 sont saisies par les nazis pour être ensuite détruites, 125 sont vendues aux enchères à Lucerne en Suisse, d’autres sont récupérées par des collectionneurs nazis comme Goebbels. L’ensemble de ces œuvres, qui sont d’une importance majeure dans l’histoire de l’art, est estimé par les experts à environ un milliard d’euros. Une partie de cette collection avait été saisie à des collectionneurs et à des galeristes juifs, dont Paul Rosenberg, le grand-père d’Anne Sinclair. Vives protestations en Allemagne après les propos d’un cardinal sur „l’art dégénéré“ , Le Monde.

Ernst Klee, Das Kulturlexikon zum Dritten Reich. Wer war was vor und nach 1945? Die Kunststadt München 1937, Prestel-Verlag, Munich, 1987, p. L’encyclopédie du XXe siècle, 1930-1939, Paris, France Loisirs, 1993, 176 p. Thomas Schlesser, L’art face à la censure cinq siècles d’interdits et de résistances, Paris, Beaux Arts éditions, 2011, 239 p. Shirer, Le IIIe Reich, Paris, éditions Stock, 1990.